Le Théâtre des Expositions - Acte 3

Du jeudi 10 juin 2021 au dimanche 18 juillet 2021

Du mer. au dim. 13h-19h (Nocturne le mercredi jusqu’à 21h)

Palais des Beaux-Arts

13 quai Malaquais

Entrée sans réservation préalable.

 

Pour la première fois, jusqu'en 2022, le programme du Palais des Beaux-arts est entièrement conçu, développé et mis en oeuvre par les 25 étudiants de la filière « Artistes & Métiers de l'exposition » et les 11 jeunes commissaires en résidence aux Beaux-Arts de Paris. Crû, L'eau et les rêves, Orbital orchestra, découvrez les projets inédits de l'Acte 3 du Théâtre des expositions, présentés dans un ensemble de salles aménagées pour l'occasion. Chacune à leur manière ces expositions traversent le temps en confrontant les oeuvres patrimoniales des collections de l'École à celles, contemporaines, des professeurs et des étudiants. Ce joyeux laboratoire expérimental met en jeu le principe même d'exposition avec des formes encore inqualifiables, parfois déroutantes.

De mars 2021 à janvier 2022, les chefs-d’oeuvre des collections des Beaux-Arts de Paris et les créations des jeunes artistes de l’École et de leurs professeurs sont réunis dans une succession d’expositions. Cette pièce composite voit cohabiter des propositions entièrement finalisées et d’autres encore en cours de montage voire d’élaboration. Elle est écrite par les étudiants des deux premières promotions de la filière « Artistes & Métiers de l’exposition » des Beaux-Arts de Paris*, accompagnés par de jeunes commissaires en résidence et guidés par les conservateurs, théoriciens, professeurs et équipes de l’École.

 

Le Théâtre des expositions est développé et réalisé par les deux premières promotions de la filière « Artistes & Métiers de l’exposition » :

Promotion 2019/2020 : Lina Benzerti, Brune Doummar, Milana Dzhabrailova, Sarah Konté, Corentin Leber, Chongyan Liu, Victoire Mangez, Bram Niesz, Yannis Ouaked, Violette Wood, Kenza Zizi.
Commissaires en résidence 2019/2020 : Simona Dvořáková, Marie Grihon, César Kaci, Alice Narcy, Esteban Neveu Ponce.

Promotion 2020/2021 : Soraya Abdelhouaret, Paul-Emile Bertonèche, Yucegul Cirak, Andreas Fevrier, Daniel Galicia, Alexandre Gras, Raphael Guillet, Thibault Hiss, Hélène Janicot, Elladj Lincy, Anna Oarda, Céleste Philippot, Océane Pilastre, Libo Wei.
Commissaires en résidence 2020/2021 : Noam Alon, Antoine Duchenet, Lou Ferrand, Céline Furet, Juliette Hage, Lila Torqueo.

 

Le Théâtre des expositions est activé par un programme de live : performances, concerts, lectures, projections, visites à deux voix, interventions sonores ou transmissions radiophoniques. Rendez-vous dès le 9 juin les mercredis en fin de journée en direct live et sur Facebook (jusqu'à 21h).

Radio Bal, la web radio des étudiants des Beaux-Arts de Paris, portée par Lou Olmos Arsenne et Pierlouis Clavel émettra régulièrement en podcast en lien avec Le Théâtre des expositions. Parmi les émissions proposées seront disponibles les quasi-interviews d'arthur dokhan, étudiant en 5e année, selon le principe : « chacun.e connaît les réponses à mes questions. commencer nulle-part, parler de tout, et terminer là ».

 

* Créée en 2019, la filière « Artistes & Métiers de l’exposition » est dirigée et coordonnée par les services des expositions et des publics. Elle permet à des étudiants de 3e et 4e année de se former à la production, à la régie, à la scénographie, à la médiation et à tous les métiers relatifs à la présentation et à la diffusion de l’art. Dans le cadre de cette formation, une résidence est proposée à de jeunes commissaires qui peuvent pendant un an travailler au sein des Beaux-Arts de Paris. La filière « Artistes & Métiers de l’exposition » des Beaux-Arts de Paris est conçue en partenariat avec le Palais de Tokyo.

 


Acte 3

Crû / du 10 juin au 18 juillet 2021

En chasseurs-cueilleurs, les artistes réunis dans cette exposition s’inscrivent dans une culture de l’objet d’usage qui absorbe les produits de dernière nécessité, glanés sur internet et dans les supermarchés.
À partir de formes industrielles samplées ou simulées, ils mettent en perspective nos standards pour questionner l’autonomie et la charge affective des choses. Leurs opérations – remake, pastiche, collection, postproduction – se rencontrent dans le même effet de désappropriation.
Sans les posséder, les artistes s’associent à des matières, aseptisées quand elles se présentent comme des standards, vibrantes dès qu'elles reconstituent à nouveau des choses. Les formes signifiantes et les archétypes nous deviennent étrangers, comme autant d’Autres doués de sensibilité (in)organique.

Ces corps complices et poreux s’influencent et se contaminent comme dans un système digestif qui rend aux formes normalisées leur énergie première. Dans le proto-loft qui les rassemble ici, ces choses inertes, non-vivantes ou abjectes, se chargent d'affects et échappent à nos définitions. À rebours de la langue normative qui formate nos corps et des gadgets qui automatisent nos habitudes, la réalité matérielle désirante se manifeste à huis clos.

Artistes présentés : Marika Belle, Max Coulon, Gabriel Day, Clément Erhardy, Elisa Florimond, Victoire Gonzalvez, Marie Grihon, Nastassia Kotava, Pablo Lacoste, Romain Landi, Lucille Leger, Mélanie Matranga, Samya Moineaud, Rafael Moreno.

Commissariat : Lila Torquéo (commissaire en résidence), avec Raphaël Guillet et Thibault Hiss (étudiants
de la filière « Artistes & Métiers de l’exposition »).

 


L'eau et les rêves / du 10 juin au 18 juillet 2021

L’eau et les rêves s’abreuve de l’oeuvre littéraire de Gaston Bachelard et de sa pensée sur la « morale de l’eau ». L’exposition nage, voire dérive, au milieu d’une sélection d’esquisses peintes par les étudiants des Beaux-Arts de Paris au 19e siècle. Ces architectures thermales caractéristiques des programmes de l’École sous le second Empire reflètent la « fièvre thermale » qui se répand au même moment sur le territoire français avec l’apparition de villes d’eaux à proximité et au coeur des massifs montagneux. Au centre de ces bâtiments imaginaires, les sculptures des étudiants du Laboratoire Matière/Espace sont comme des fragments d’architecture baignés dans des eaux aquarellées. Elles témoignent de l’existence possible d’un monde émergeant au croisement de deux siècles. Chacune à sa manière évoque en songe le souvenir d’un lieu, d’un moment ou d’une sensation : un passage en forêt, une baignade, des pierres chaudes, de l’eau et des rêves.

Artistes présentés : Darta Sidere, Théo Krief, Léonore Destres, Vincent Cardoso, Soraya Abdelhouaret, Fanny Magnabal, Pier Sparta OEuvres des collections : Alexandre-Auguste-Louis Marcel (1860-1928), Marcel Deslignières (1847-1914)

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles, conservatrice des dessins aux Beaux-Arts de Paris et Océane Pilastre, étudiante de la filière « Artistes & Métiers de l’exposition »

 


Orbital Orchestra / du 16 juin au 18 juillet 2021

Dans le cadre de la chaire « Supersonique : exposer, monter, habiter le son », les étudiants des Beaux-Arts de Paris ont pu collaborer avec des compositeurs de l’Ircam pour composer ensemble des oeuvres sonores et visuelles et ainsi imaginer une exposition collective, Orbital Orchestra. Cette collaboration prend la forme d’une partition numérique activée par un dispositif sonore central, imaginé collectivement et programmé par les réalisateurs en informatique musicale de l’Ircam.

Avec les étudiants des Beaux-Arts de Paris : Inès Cherifi, Pierlouis Clavel, Héloïse Delcros, Sarah Konte, Meret Kraft, Thomas Lefèvre, Anaïs Legros, Marc Lohner et Aliha Thalien, et les compositeurs de l’Ircam : Sofia Avramidou, Oren Boneh, Didem Coskunseven et Maxime Mantovani.

Performance d’Anaïs Legros, Oren Boneh, Maxime Mantovani le 16 juin à 18h30 avec la participation de Louise Le Pape, Hashim Mboreha, Bilel Ouannassi, Aminata Thiboult.

 

La Chaire Supersonique est encadrée par Vincent Rioux (responsable du pôle numérique), Angelica Mesiti, Julien Prévieux et Julien Sirjacq (artistes chefs d’atelier) pour les Beaux-Arts de Paris, et Grégoire Lorieux et Sébastien Naves (réalisateurs en informatique musicale chargés de l’enseignement) pour l'Ircam. Ils sont accompagnés de Céline Furet et Juliette Hage (commissaires en résidence), Soraya Abdelhouaret et Yucegul Cirak (étudiantes de la filière « Artistes & Métiers de l'exposition »).

Scénographie : Félicie Baguette dit Michael, Salomé Bégou, Chloé Redelinger, étudiantes à l'Ecole nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais.

Graphisme : Chloé Poitevin

 

 

 

 

Avec le mécénat de :

Logos Mécènes

 

 

 

> pas de vestiaire (vigipirate) et les trottinettes et valises ne sont pas admises dans les salles <
responsable billetterie info

BILLETTERIE RESPONSABLE 

 

2, 5 ou 10 €, c’est vous qui choisissez !

La billetterie responsable invite chaque visiteur venant découvrir une exposition aux Beaux-Arts de Paris à choisir son ticket d’entrée parmi 3 tarifs proposés : 2 €, 5€ ou 10 €. Contribuez selon vos moyens, votre passion et votre désir d’engagement !

Gratuité (sur présentation d’un justificatif en cours de validité) :

• moins de 18 ans

• étudiants et enseignants des écoles nationales supérieures d’art et d’architecture du Ministère de la Culture

• étudiants des institutions membres de l’Université Paris-Sciences-et- Lettres (PSL)

• étudiants de l’École du Louvre

• titulaires de la carte du Ministère de la Culture

• Amis des Beaux-Arts de Paris

• détenteur des cartes : Maison des Artistes, ICOM, ICOMOS, Association française des commissaires d’exposition (CEA)

• journalistes

• demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux

• handicapés civils et mutilés de guerre (avec un accompagnateur)