Leonor Antunes, the homemaker and her domain

Du vendredi 15 octobre 2021 au dimanche 28 novembre 2021

Du mer. au dim. 13h-19h – Fermé lun. et mar.

Chapelle des Petits-Augustins

14 rue Bonaparte, 75006 Paris

Le travail de l’artiste Leonor Antunes prend son point de départ dans une histoire de la modernité dont elle privilégie les zones d’ombre, celles notamment où ont été reléguées nombre de femmes designers, architectes ou artistes. Dans les décors exceptionnels de la Chapelle des petits Augustins aux Beaux-Arts de Paris et de la Maison André Bloc à Meudon surgiront en filigrane différentes figures : la Japonaise Michiko Yamawaki, résidente du Bauhaus (1930-1932) ou Charlotte Perriand, avec les oeuvres produites pendant ses séjours au Japon (1940-1942, 1953-1955). Un ensemble inédit de sculptures en céramique et de suspensions placées au centre de la nef dialoguera avec les collections de moulages, vestiges de l’ancien musée des monuments français.

Cette exposition est produite par le Festival d’Automne, en collaboration avec les Beaux-Arts de Paris. Avec le concours de la Fondation Gulbenkian - Délégation en France. Avec le soutien de la galerie Marian Goodman (Paris) et le soutien de la galerie Air de Paris (Paris).

 


Née en 1972 à Lisbonne, Leonor Antunes vit et travaille à Berlin. Elle appréhende son oeuvre comme un métissage entre des procédés vernaculaires et l’héritage culturel du modernisme. Son travail fait souvent référence, à travers un subtil détournement, une divergence, un basculement, au statut actuel de ce patrimoine et de cette avant-garde, à ses formes géométriques spécifiques, à des motifs et structures conçus par des architectes et designers du début du XXe siècle.

Ses sculptures sont conçues et installées en réponse à un contexte dans lequel interviennent l’architecture et l’histoire, mais aussi l’expérience physique du lieu. Ses travaux se nourrissent de ses recherches sur des figures de l’architecture et du design telles que les architectes Eileen Gray (1878-1976), Egle Trincanato (1910- 1998) et Carlo Scarpa (1906-1978), les designers Anni Albers (1899-1994) et Clara Porset (1895-1981) ou les artistes Lygia Clark et Mary Martin (1907-1969). Leonor Antunes transpose les formes, motifs et dimensions caractéristiques de leur travail dans des matériaux et des textures tels que la corde, le bois, le liège, le cuir ou le laiton, employant pour ce faire un vocabulaire sculptural inspiré de techniques et savoir-faire artisanaux.

Elle a présenté des expositions personnelles au MUDAM – Musée d’Art Contemporain du Luxembourg (2020), au MASP – Museu de Arte de São Paulo (2019), au Museo Tamayo à Mexico (2018), à la Whitechapel Gallery à Londres (2017), à la Tensta Konsthall à Stockholm (2017), au CAPC Musée d’art contemporain de Bordeaux (2016), au New Museum à New York (2015) et à la Kunsthalle Basel (2013). En 2019, elle repré-sente le Portugal à la 58e Biennale de Venise. Elle a participé à la 12e Biennale de Gwangju (2018), à la 57e Biennale de Venise (2017) et à la 8e Biennale de Berlin (2014). Elle a reçu le Zurich Art Prize en 2019. Ses oeuvres sont conservées dans des collections publiques telles que le Solomon R. Guggenheim Museum à New York, le Musée d’Art Moderne de Paris, la Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne, la Fondation Serralves à Porto.

 

Vernissage, jeudi 14 octobre 2021 de 18h à 22h Chapelle des Petits-Augustins

 

Autour de l'exposition

Jeudi 14 octobre à 17h - entretien avec Leonor Antunes mené par Alain Berland, responsable de la programmation culturelle, et Thierry Leviez, responsable des expositions aux Beaux-Arts de Paris.

La 2e partie de l'exposition est à visiter du 18 septembre au 27 novembre 2021
Villa Bloc / Meudon 12 rue du Bel-Air, 92190 Meudon
Entrée gratuite sur réservation

 

 

Selon la réglementation en vigueur depuis le 21 juillet, le passe sanitaire ou une preuve de Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures au moment du contrôle, vous seront demandés. Le port du masque est obligatoire.

 

© Bruno Lopes

responsable billetterie info