Conférence inaugurale - Liv Schulman

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Conférence inaugurale - Mimosa Echard

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Conférence inaugurale - Julien Creuzet

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Via Ferrata

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

DESSIN EXTRA LARGE

L’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts installe la chaire du Dessin Extra Large au cœur des enseignements proposés.

Penser le dessin à l’heure du numérique et de la technologie, considérer la multiplicité de ses statuts et de ses apparitions dans les champs de la création (musique, danse, littérature…), des sciences (médecine, mathématiques…) et de la vie, en explorer l’insoupçonnable élasticité sont les enjeux de la Chaire Dessin Extra-Large des Beaux-Arts de Paris. Prenant acte de l’évolution historique des natures et des fonctions du dessin, du fait qu’il soit devenu un objet d’étude et d’attention spécifique, cette Chaire a pour ambition de renouveler davantage encore le regard porté sur celui-ci. Montrer le dessin autrement, dans sa globalité, sa complexité, son intangibilité, en chercher la présence et la trace là où on ne l’attend pas, seront des pistes largement explorées dans le programme de conférences et de workshops conçu avec les artistes et professeurs des Beaux-Arts de Paris. Scientifiques, historiens, penseurs, artistes et créateurs de renom seront invités à partager leur savoir et leur façon de faire et de penser le dessin, rendant ardue toute tentative de définition stricte mais permettant de mieux éclairer ce que recouvre le terme aujourd’hui. Il s’agira d’embrasser tous les possibles du médium, du crayon noir à l’intelligence artificielle, des réalisations des plus grands artistes à celles de personnes en situation de handicap psychique, répondant ainsi à une vision toujours plus élargie du dessin. Comment, par exemple, et pourquoi, dessiner la musique, le mouvement, la vie moléculaire et neuronale? Opérer un détour par les sciences, la géographie, les marges ou le quotidien pour cerner et enrichir les pratiques contemporaines: le dessin n’a pas fini de nous étonner. La Chaire Dessin Extra-Large est coordonnée par Barbara Soyer. La chaire Dessin Extra-Large est structurée autour d’invitations dans le cadre de la programmation culturelle, de workshops ainsi que de la Journée du dessin.

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

PRESENT

L’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts installe la chaire du Présent au cœur des enseignements proposés.

La Chaire du Présent est composée d’un ensemble de cours intitulés «Diagonales », qui sont identifiées par des disciplines. Chacune des Diagonales a un·e professeur·e qui organise chaque année deux workshops de deux jours, précédés et suivis de séances de travail avec les étudiants. Les Diagonales du Présent sont : Sciences / Société / Littérature / Philosophie / Économie / Politique / Sémiologie. L’artiste donne sa force aux enjeux du monde en rassemblant pour son œuvre des connaissances éparses qu’il ou elle approfondit, détourne ou effleure, mais qu’il ou elle utilise comme autant d’éléments inspirants pour formuler sa vision. Cette utilisation particulière des savoirs disponibles, cette façon de fouiller le nouveau, l’ancien, l’obsolète, l’essentiel et le marginal avec une même passion, de plonger dans l’incompréhensible caractérise les pratiques artistiques. Dans une lettre fameuse, le poète John Keats fait l’apologie de ce qu’il nomma la « capacité négative » (« negative capability »). Il fait usage de cette notion pour tenter de décrire ce qu’est à ses yeux le génie de Shakespeare : une sorte de don permettant de séjourner dans le mystère, de traverser le doute et de se nourrir de l’incompréhension. Shakespeare ne succombe pas à la tentation de la mise en ordre logique des données, il transfigure en beauté l’inquiétude de ne pas comprendre. Il parie sur l’inconfort de ne pas saisir les lois du monde pour mieux les réinventer. Cette étrange « capacité négative » nous permet de reconstituer un sens à l’univers, comme on le fait d’un dinosaure à partir de l’une de ses vertèbres fossilisées. La Chaire du Présent fait un pari de même nature. Celui d’une plongée vers les confins de l’entendement. L’ambition des «Diagonales du Présent» est de nous propulser à la pointe la plus extrême de ces domaines spéculatifs et d’y éprouver des vertiges plutôt que d’y collectionner des notions

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Histoire de l'art (cours transversal) - Pascal Rousseau

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Anthropologie - Monique Jeudy-Ballini

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Histoire de l'art - Christian Joschke

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS

Séminaire de diplôme - Jean-Yves Jouannais

La question obsidionale

ÉTUDIANTES / ÉTUDIANTS