SD Introduction aux sciences sociales

Enseignante

Sophie Marino

Le séminaire se propose comme un espace de découverte de la sociologie et de la sémiologie, et de leurs échanges avec l’art.

L’art est objet de recherche et de questionnements de la part des sciences sociales et, corolairement, des questions afférentes à la sociologie, à la sémiologie et aux médias sont au coeur de la pratique de certains artistes comme du discours de certains critiques d’art.

Il s’agira d’une introduction aux sciences sociales : leur champ, leurs objets, leurs méthodes et modes opératoires. La découverte et l’usage de ces disciplines n’auront pas vocation à former la pensée des étudiants mais à élargir leur accès à d’autres formes de pensée, selon l’expression objectivée de libido sciendi.

Nous aborderons les fondements de la sociologie, la sociologie de l’art, la sociologie de la culture et la sémiologie. Des séances thématiques focaliseront sur des oeuvres et des problématiques particulières telles que l’interprétation de la figure de l’artiste en sociologie de l’art, les formes de la parole de l’artiste ou sur la question du signe. Une interrogation à propos des sciences sociales sur le mode spécifique de la constitution disciplinaire conduirait à l’écueil du récit, autrement dit à la reconstruction arbitraire d’un passé cohérent. C’est pourquoi nous donnerons notre préférence à l’exploration de certaines mouvances, évolutions ou ruptures, qui, sans nier la chronologie, ne constitueront pas une histoire de la sociologie. Introduire aux sciences sociales, c’est introduire à la variété et au débat des interprétations. Parler de sciences sociales et par conséquent de leur épistémologie permettra enfin de faire écho à la question des formes de mobilisations de certains concepts.

Éléments bibliographiques :
Roland Barthes, Éléments de sémiologie, Denoël/Gonthier, Paris, 1965 ; Becker Howard, Les mondes de l’art, Flammarion, 2006 Bourdieu Pierre et Passeron Jean-Claude, Les héritiers : les étudiants et la culture, Les éditions de minuit, 1964 ; Christine Détrez, Sociologie de la culture, Armand Colin, 2014 ; Eco Umberto, La structure absente, Mercure de France, 1972 ; Hauser Arnold, The sociolog y of art, University of Chicago, 1982 ; Heinich, Nathalie, La Sociologie de l’art, Paris, La Découverte, collection Repères, 2001 ; Mac Luhan, Marshall, La Galaxie Gutenberg, la genèse de l’homme typographique, 1962 ; Moulin, Raymonde, L’Artiste, l’institution et le marché (Flammarion, 1992 et « Champs », 1997) ; Quemin, Alain, Les stars de l’art contemporain. Notoriété et consécration artistiques dans les arts visuels, Paris, CNRS Éditions, coll. « Culture & société », 2013 ; De Saussure, Ferdinand, Cours de linguistique générale, éd. Payot, 1995 ; Weber, Max, L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme (1904-1905), traduction par Jean-Pierre Grossein, Gallimard 2003.

Évaluation

Participation active au séminaire.

Année d’études : 5