Stéphane CALAIS

Né en 1967 à Arras (France). Vit et travaille à Paris.
Enseigne aux Beaux-Arts de Paris depuis octobre 2019.

Plus qu’au dessin, à la peinture, ou même à la sculpture, Stéphane Calais est tout entier voué au trait: ce geste élastique qui laisse des traces, circule, file, court, s’étend à l’infini, se fait boucle, s’enroule, se duplique, se colore et parfois même s’échappe. Car le trait a son autonomie propre, il existe même au-delà du cadre de la toile ou du papier puisqu’il se propage sur les murs, les plafonds et parfois même les sols… jusqu’à parfois atteindre la 3D, devenir mobile ou sculpture mais sans jamais perdre ses qualités plastiques. Des formes florales et végétales, des aplats de couleurs ou des portraits… tout est possible. Abstrait ou figuratif ? A la limite de l’illustration, de la BD, du kitsch ou du décoratif ? Là n’est pas la question. Stéphane Calais pratique un art qui hybride les formes, les pratiques, les médias et se moque des étiquettes comme des genres… C’est le geste toujours plus libre qui l’emporte sur le tout, dans une palette pétillante de couleurs. Formé aux Beaux-Arts de Nîmes puis à l’Institut des Hautes Études en Arts Plastiques, Stéphane Calais réalise régulièrement des wall paintings pour des institutions de par le monde. Il a par ailleurs dernièrement présenté une exposition personnelle au Palais de Tokyo (2016) et participe à la Biennale de Lyon 2019.

 

Crédit photo : Gabriel Calais